Tourisme: la reprise se confirme

La place Jemaâ El Fna à Marrakech. . DR

Revue de presseKiosque360. Le secteur reprend du poil de la bête. Selon les statistiques officielles, les recettes touristiques ont connu une hausse de 80% par rapport à l’année dernière, pour atteindre 9,7 milliards de dirhams à fin mars dernier. Cet article est une revue de presse de L’Economiste.

Le 17/05/2022 à 22h51

L’Economiste s’intéresse au secteur du tourisme dans sa livraison du 18 mai. Le quotidien rapporte ainsi que le tourisme commence à reprendre des couleurs après une longue traversée du désert à cause des restrictions liées à la gestion de la pandémie.

Revenant sur la récente intervention de Fatim-Zahra Ammor, ministre de tutelle, à la Chambre des représentants, le quotidien indique que les recettes touristiques ont connu une hausse de 80% par rapport à l’année dernière, pour atteindre 9,7 milliards de dirhams à fin mars dernier. Il va sans dire que cette performance confirme la reprise dans le secteur.

La ministre soutient que les mesures prises en faveur du secteur du tourisme explique cette reprise. Fatim-Zahra Ammor a, en outre, mis en exergue le lancement d’un plan d’urgence de 2 milliards de dirhams, le versement de l’indemnité forfaitaire de 2.000 DH pour l’ensemble des employés du secteur, les transporteurs touristiques et les restaurants classés et le report du remboursement des échéances des crédits bancaires des entreprises touristiques. L’Economiste fait remarquer que le ministère a reçu 781 demandes de rénovation des établissements hôteliers, lesquelles seront traitées dans les prochains jours.

A noter aussi que le déploiement des campagnes de publicité et de marketing en partenariat avec des compagnies aériennes et autres parties prenantes permettront d’augmenter le taux d’occupation des établissement hôteliers classés. Sur ce point, il faut rappeler que le taux d’occupation des établissements hôteliers classés n’était que de 50% avant la crise liée au Covid-19.

En ce qui concerne l’investissement touristique, Fatim-Zahra Ammor a indiqué que son département a réorienté les interventions de la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) vers des investissements touristiques qui répondent davantage aux exigences des touristes, en exploitant une étude réalisée par l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) sur les attentes des touristes marocains et étrangers.

L’Economiste fait remarquer aussi que l’encouragement de l’investissement passe par les subventions incitatives à la création de petites et moyennes entreprises (PME) dans le secteur touristique et l’appui financier de l’État, d’une enveloppe globale de 1 milliard de dirhams, pour la rénovation des établissements d’hébergement touristique.

Quant au secteur de l’artisanat, la ministre a fait remarquer que le ministère mène un travail structurant, à travers le renforcement du cadre légal et réglementaire relatif aux activités artisanales et à la couverture médicale, et la mise en place de la plateforme du registre national de l’artisanat qui organise 172 métiers, notant, dans ce sens, que 96.000 professionnels y sont inscrits. 

Par Ismail Benbaba
Le 17/05/2022 à 22h51