Maroc: vers la maintenance des avions militaires

Un F-16 Fighting Falcon, avion de chasse des Forces Royales Air (FRA). . DR

Revue de presseKiosque360. Après le recyclage d’avions en fin de vie, le Maroc ambitionne de se lancer dans la maintenance des avions militaires. Les détails dans cette revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 23/01/2022 à 18h43

Le Maroc insuffle une nouvelle dynamique au secteur de l’aéronautique. Le Royaume compte désormais lancer des projets dans la transformation, la mise à niveau et la maintenance d’avions civils mais également militaires, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 24 janvier, soulignant que si la composante civile est bien connue depuis quelques mois, la composante militaire vient tout juste d’être dévoilée.

Ainsi, les F16 et les F5 marocains seront mis à niveau, et des projets de rénovation des infrastructures militaires sont déjà en cours. A travers cette nouvelle impulsion, le Royaume deviendra l’un des pays dotés d'une industrie militaire, souligne le quotidien.

Le Maroc ambitionne également d’être un pionnier en termes de recyclage d’avions en fin de vie sur le continent africain avec son projet de centre de stockage et de recyclage des aéronefs, dévoilé en 2021. Lors d’une première tentative, le pays avait mis en place des mesures incitatives pour attirer le plus grand nombre d’entreprises «copilotes», notamment l’occupation temporaire (durée de 10 ans renouvelables) du domaine public (terrain nu de 10 ha minimum jusqu’à 54 ha). Concrètement, il est question de construire des hangars pour démanteler les avions: les moteurs retirés pour être revendus afin d’être réutilisés, tout comme l’avionique, les trains d’atterrissage, les câbles ou encore les sièges. Pour le reste des débris de l’avion, il s’agit d’extraire l’aluminium et d’autres métaux.

Autre projet du pays: la décarbonation avec une nouvelle phase de développement pour l’aéronautique, le journal assurant notamment qu’une profonde transformation sera opérée, renforçant ainsi l’ancrage de la base Maroc.

Le secteur de l’aéronautique compte aujourd’hui 140 entreprises engendrant un chiffre d’affaires d'environ 2 milliards de dollars à l’export et 17.000 emplois directs. Avant la crise sanitaire causée par la pandémie de Covid-19, son taux de croissance variait entre 18 et 20%.

Par Fayçal Ismaili
Le 23/01/2022 à 18h43