Le secteur bancaire marocain attire les Russes

Enseignes bancaires au Maroc.  . DR

Revue de presseKiosque360. Le secteur bancaire marocain suscite beaucoup d'engouement chez les opérateurs russes. Un mémorandum d’entente a récemment été signé entre Bank Al-Maghrib et Bank of Russia (banque centrale de la Fédération de Russie), afin d'améliorer et de renforcer les relations de coopération entre les deux institutions.

Le 25/10/2021 à 19h53

Une présence bancaire russe est-elle envisageable à court terme au Maroc, s’interroge Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour. Le quotidien nous apprend, en effet, que l’idée est en train de faire son chemin chez les acteurs économiques russes, ajoutant que la question a même été soulevée par le chef de la mission commerciale russe, Artyom Tsinamdzgvrishvili. «Les représentants des entreprises des deux pays s’interrogent périodiquement sur la nécessité de la présence du secteur bancaire et financier russe au Maroc pour faciliter la participation aux appels d’offres gouvernementaux dans le Royaume, ainsi que pour effectuer des opérations bancaires d’import et d’export avec des partenaires marocains», explique Aujourd’hui Le Maroc.

Le diplomate russe souligne aussi que les exportations de la Fédération de Russie vers le Maroc ont augmenté de 20% au premier semestre 2021, enregistrant le meilleur indicateur parmi tous les pays africains. «Il semble même que les officiels russes soient décidés à aller plus vite en renforçant la coopération avec le Royaume dans le domaine de la finance et des banques», poursuit le quotidien. Notons qu’un mémorandum d’entente vient d’être signé avec la partie marocaine, en vue de préparer le terrain.

En clair, Bank Al-Maghrib et Bank of Russia (banque centrale de la Fédération de Russie) ont signé un mémorandum d’entente visant à améliorer et à renforcer les relations de coopération entre les deux institutions. «Le mémorandum d’entente conclu entre les deux parties porte sur l’échange d’informations et d’expertise dans plusieurs domaines, à savoir la conception et la mise en œuvre de la politique monétaire, la politique macro-prudentielle et la préservation de la stabilité financière, le développement des systèmes et moyens de paiement, la réalisation et l’implémentation des stratégies d’inclusion financière et, enfin, la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme», précise le quotidien.

«Reste à savoir si d’autres actions seront prises par les deux pays à court et moyen termes. Les responsables russes annoncent la couleur et semblent plus déterminés que jamais à renforcer la coopération dans le domaine avec le Maroc à travers une présence du secteur bancaire russe au Royaume», poursuit Aujourd’hui Le Maroc. A noter que l’objectif est de faciliter les échanges entre les acteurs économiques des deux pays et de permettre aux Russes de s’impliquer davantage dans les projets et appels d’offres publics marocains.

Par Ismail Benbaba
Le 25/10/2021 à 19h53