Les adouls interpellent Ramid

Bientôt, les marocaines pourront faire partie du Lafif, ou le témoignage collectif, devant les adouls (Photo d'illustration). . DR

Les adouls appellent à la mise à niveau de cette branche notariale dans le cadre de la réforme du système judiciaire.

Le 26/01/2014 à 10h00

Les adouls sont célébré, samedi à Rabat, les 100 ans de l'organisation de leur profession. Tout un symbole. Aujourd'hui, le Syndicat national des adouls du Maroc (SNAM) appelle à la mise à niveau de cette branche notariale dans le cadre de la réforme du système judiciaire. La balle est donc dans le camp de Mustapha Ramid, ministre de la Justice.

Lors d'une rencontre organisée samedi à Rabat, Driss El Alami, du SNAM, a affirmé que les adouls cherchent à "mettre à niveau et unifier" leur métier. Selon lui, "il est inutile d'avoir deux branches notariales, à savoir traditionnelle et moderne". Le syndicat des adouls déplore le fait que les textes régissant la profession restent éparpillés, plaidant pour leur regroupement "dans un seul code".

Par Le360
Le 26/01/2014 à 10h00