Diapo-vidéo. Covid-19: Tanger vue du ciel, un Aïd el-Fitr pas comme les autres

La baie de Tanger, vue du ciel en ce dimanche 24 mai 2020, jour de l'Aïd el-Fitr, marqué par le confinement de la population, dû au Covid-19. . Said Kadry

Ce dimanche 24 mai 2020, jour de l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois sacré de ramadan, est l’occasion pour les familles de se retrouver. Cette année, le coronavirus a gâché la fête. En témoignent ces prises de vues aériennes de la ville désertée de Tanger. Les images.

Le 25/05/2020 à 18h38

Aïd el-Fitr, ce jour marquant la fin du mois sacré de ramadan est l’occasion de festivités et de retrouvailles en famille. Avec la pandémie du nouveau coronavirus qui frappe le monde de plein fouet, les habitudes ont dû être bousculées en ce jour de fête.

Les mosquées fermées, la prière commune de l’Aïd a dû être accomplie à la maison, comme ont appelé à le faire les autorités religieuses du Royaume. L’esplanade de la Mosquée des Syriens de Tanger, habituellement bondée en ce jour de fête, est complètement désertée par les fidèles.

Confinement oblige, les traditionnelles visites de famille ont dû être annulées. En témoignent les rues vides de la ville de Tanger.

En ce jour de fête, le non-respect du confinement aurait pu mettre à mal tous les efforts entrepris dans la lutte contre la pandémie, mais en ce dimanche 24 mai, le peuple marocain, à l’image des Tangérois, a démontré qu’il pouvait faire preuve de discipline et de solidarité dans la lutte contre le coronavirus.

Par Mehdi Heurteloup et Said Kadry
Le 25/05/2020 à 18h38