Aïd al-Adha 1443: au marché de Médiouna de Casablanca, le prix du mouton s’envole

Au marché de Médiouna.  . Abderrahim Et-Tahiry / Le360 (capture image vidéo)

Le 29/06/2022 à 16h19

VidéoA quelques jours de Aïd al-Adha 1443, les moutons prennent des ailes et leurs prix atteignent des niveaux largement supérieurs à ceux de l'année dernière. Voici ce qui explique cette flambée, selon des éleveurs rencontrés au marché de Médiouna de Casablanca, ce mercredi 29 juin.

L’augmentation du prix des aliments pour bétail, qui a été particulièrement forte ces derniers mois et a renchéri, naturellement, le coût de l'élevage des moutons, conjuguée à la hausse du prix des carburants, justifie, selon des éleveurs à Casablanca, la flambée du prix de vente des races les plus prisées par les Marocains en cette fête.

Aissam, éleveur, fait état d’une augmentation du prix de vente allant de 1.000 à 1.500 dirhams par tête, mais assure, toutefois, que l’offre disponible répond à tous les budgets. Les prix, ajoute-t-il, vont de 3.000 dirhams à 7.000 dirhams.

De son côté, Abdelhak, un autre éleveur rencontré au souk de Médiouna, signale qu’il faudra débourser plus de 600 dirhams de plus que l'an dernier par tête, compte tenu de la hausse du prix des aliments pour bétail. Il explique, en effet, qu’un mouton consomme 4 kg de nourriture en moyenne par jour, soit environ 20 dirhams. Pour les prix cette année, ils se situent donc entre 2.000 et 5.000 dirhams.

Abdelkader, qui vend des Berguis de Tinghir, affirme également que cette hausse des tarifs est due à la flambée du prix des carburants et de l’alimentation, mais explique également que l’offre disponible, cette année, correspond à toutes les bourses et que les prix oscillent ainsi entre 1.500 et 6.000 dirhams.

Interpellé sur la hausse du prix des moutons sur le marché national, lors d’un point de presse tenu jeudi 23 juin 2022, à l’issue de la réunion hebdomadaire du conseil du gouvernement, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohammed Sadiki avait, rappelons-le, confirmé que les prix demeurent stables par rapport à l’année dernière. Selon lui, les prix du mouton pour l'Aïd al-Adha 1443 vont de 800 à 6.000 dirhams.

Par Hafida Ouajmane et Abderrahim Et-Tahiry
Le 29/06/2022 à 16h19