A Mohammedia, il faut payer pour le sable et le soleil | www.le360.ma