Un projet pilote au sud d’Agadir pour encourager les investisseurs aquacoles

DR

Revue de presseKiosque360. L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) lance un projet pilote d’algoculture en offshore dans la zone de Sidi R’bat, située à 60 km au sud d’Agadir. Les détails.

Le 06/10/2021 à 19h24

L’algoculture est l’une des solutions développées par le Maroc afin de contribuer à l’atténuation des conséquences liées au changement climatique, rapporte Aujourd’hui le Maroc qui, dans son édition de ce 7 octobre, présente dans la foulée le nouveau projet pilote de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA): un projet d’algoculture en offshore dans la zone de Sidi R’bat, située à 60 km au sud d’Agadir. Cette nouvelle initiative permettra notamment d’encourager les investisseurs à développer l’aquaculture offshore au Maroc.

Concrètement, 360 ha destinés à abriter des projets d’algoculture ont été identifiés. Mais seules 24 concessions, de 15 ha chacune, seront réservées aux projets d’algoculture au niveau de cette zone, précise le journal. A ce stade, l’ANDA lance un appel d’offres pour la réalisation de ce projet pilote. 

Les indicateurs techniques et économiques révélés grâce à ce projet permettront de mieux orienter les investisseurs aquacoles dans le domaine de l’algoculture en offshore dans la région de Souss-Massa, connue pour sa richesse dans ce domaine. 

Ce projet permettra également d’établir un montage technico-économique de l’activité algocole adapté à la zone de Sidi R’bat et de déterminer les contraintes liées au site d’implantation du projet d’algoculture, ainsi que les actions correctives à lancer pour atteindre les objectifs de production, précise le journal.

Pour rappel, l’ANDA a mis en place des plans d’aménagement aquacole tout au long des côtes marocaines afin de contribuer au développement durable des ressources halieutique et de l’aquaculture, d'augmenter la part de l’aquaculture dans la production halieutique et d’accroitre la contribution de l’aquaculture à l’économie de la région.

Par Fayçal Ismaili
Le 06/10/2021 à 19h24