Tanger: La première tranche de la Zone d'activités économiques Tanja Balia accueille ses premiers bénéficiaires

La zone d'activités économiques Tanja Balia, à Tanger. . DR

Revue de presseKiosque360. La Zone d’activités économiques (ZAE) Tanja Balia renforce l’attractivité de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. La première tranche de cette zone vient d’accueillir ses premiers bénéficiaires. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 29/11/2022 à 22h31

Dans sa livraison du mercredi 30 novembre, Aujourd’hui Le Maroc s’intéresse à la santé économique de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Le journal nous apprend que la cérémonie de remise des clés aux bénéficiaires de la première tranche de la Zone d’activités économiques (ZAE) de Tanja Balia a eu lieu, en début de semaine, au siège de la Wilaya de la région. La même source précise que l’objectif de ce projet est de contribuer à l’organisation et à la restructuration des unités de production ou de distribution et leur transfert des zones d’habitation vers la périphérie. Notons que la première tranche de la ZAE de Tanja Balia est constituée d’une cinquantaine d’entrepôts en plus de toutes les commodités et les installations communes nécessaires et bien adaptées à son fonctionnement. «D’une superficie de 14,5 hectares, ce projet dans son ensemble (avec toutes les phases de sa réalisation) sera doté d’une capacité globale de 120 unités industrielles et générera près de 6.000 emplois directs et indirects», est-il indiqué. A noter aussi qu’il fait l’objet d’une convention de partenariat conclue entre la Direction générale des collectivités territoriales, le département de l’Industrie, le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, la Direction des domaines de l’Etat, l’Agence de promotion et de développement des préfectures et des provinces du Nord et la Wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Une convention qui vise la création de deux nouvelles zones de Tanja Balia et d’Aouama pour réunir en grande partie les unités de production et de distribution opérant dans des zones d’habitation et au centre-ville. Destinées à renforcer les infrastructures d’accueil de Tanger et sa région, ce deux nouvelles zones seront dotées des installations et des équipements nécessaires pour pouvoir répondre aux attentes des unités bénéficiaires et assurer la sécurité de leurs employés tout en améliorant leurs conditions de travail au sein des ateliers. Aujourd’hui Le Maroc fait observer que concernant le coût total des deux nouvelles ZAE de Tanja Balia et d’Aouama, le Conseil de la région y participe financièrement à hauteur de 50 millions de dirhams. «La Direction des domaines de l’Etat a alloué un montant de 180 millions de dirhams pour le financement du projet et le département de l’Industrie y contribue avec une enveloppe de 60 millions de dirhams », ajoute la même source. De son côté, la Direction générale des collectivités territoriales participe à la réalisation de ces deux plateformes d’accueil à hauteur de 30 millions de dirhams. 

Par Ismail Benbaba
Le 29/11/2022 à 22h31