Souss-Massa: la CCIS prospecte au Sénégal et en Mauritanie

Chambre de commerce, d'industrie et de services Agadir Souss-Massa . DR

Revue de presseKiosque360. La Chambre de commerce, d’industrie et de service de Souss-Massa a entamé une mission de prospection au Sénégal et en Mauritanie au profit des entreprises de la région. Cet article est une revue de presse tirée du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 27/12/2022 à 21h15, mis à jour le 27/12/2022 à 22h34

La Chambre de commerce, d’industrie et de service (CCIS) de la région Souss-Massa organise une visite de prospection au Sénégal et en Mauritanie du 24 au 31 décembre 2022, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa publication du 28 décembre.

Le quotidien indique que l’objectif de cette visite est d’accompagner l’ouverture des entreprises de cette région sur le continent africain en général et sur les pays subsahariens en particulier. Cette mission s’inscrit aussi dans le cadre de la stratégie de la Chambre (2021- 2027) et de son plan d’action 2022.

«Cette action a pour but de développer les relations de coopération entre la CCIS-Souss-Massa et les Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture (CCIA) dans les deux pays à travers l’organisation de rencontres B2B au profit des opérateurs économiques, l’échange d’informations juridiques et à caractère commercial et économique, la participation aux salons et foires organisés dans les deux pays et la signature de mémorandums d’entente et d'une série de conventions de partenariat», explique-t-on auprès de la CCIS Souss-Massa. Il est aussi question de discuter des mesures à mettre en place en vue de faciliter les procédures administratives, douanières et sécuritaires des échanges de marchandises entre les pays visés et avec d’autres pays d’Afrique.

Aujourd’hui Le Maroc précise également que cette mission de prospection a pour objectif d’apporter des solutions aux difficultés persistantes qui entravent le développement de la coopération et des échanges commerciaux entre les adhérents des Chambres de commerce des pays concernés. Il est de même question de l’instauration d’un document administratif délivré par la CCIS et les CCIA pour les marchandises agricoles, artisanales et industrielles des pays concernés dans le but de mettre fin à toute intervention illégale et de faciliter et accélérer les opérations de dédouanement au niveau des zones frontalières.

Par Ismail Benbaba
Le 27/12/2022 à 21h15, mis à jour le 27/12/2022 à 22h34