Sidi Kacem: des conventions et des projets de développement agricole et rural

Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, lors d'une visite de terrain au niveau de la province de Sidi Kacem, mercredi 7 décembre 2022. . le360

Le 08/12/2022 à 08h47

VidéoLe ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a effectué mercredi 7 décembre 2022, une visite de terrain au niveau de la province de Sidi Kacem, où il a présidé la signature de plusieurs conventions se rapportant à la réalisation de projets de développement agricole.

Le responsable gouvernemental a présidé le lancement d’un projet d’agriculture solidaire, qui s’inscrit dans le cadre du plan agricole régional de la stratégie Génération Green 2020-2030, et présidé la distribution d’équipements et de matériel agricoles au profit d’organisations professionnelles agricoles de la région, annonce un communiqué du département de l’Agriculture.

Il s’agit de six conventions, la première portant sur la réalisation d’un abattoir moderne au niveau de la province de Sidi Kacem dans le respect des normes techniques et conditions fixées par l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). La deuxième concerne la mise à niveau et l’équipement du souk hebdomadaire de Sidi Kacem, alors que la troisième porte sur la réalisation d’un souk pilote à bestiaux.

La quatrième convention cadre s'intéresse à la réalisation de huit projets d’agriculture solidaire de nouvelle génération prévus dans le cadre du Plan agricole provincial de Sidi Kacem.

Ces projets concernent quatre domaines d’intervention, à savoir la diversification et la reconversion des systèmes de production, la valorisation des produits agricoles et l’accès à l’économie marchande, l’intensification durable des systèmes de production, ainsi que l’inclusion et l’autonomisation des jeunes ruraux et des femmes rurales.

Ces projets ont pour objectifs l’inclusion sociale de la population, l’augmentation des revenus des petits agriculteurs, le renforcement de la résilience de l’agriculture et la valorisation des terrains agricoles. Ils profitent à plus de 4.000 bénéficiaires

La cinquième convention cadre porte sur la coopération entre la province de Kénitra et la direction régionale de l’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra dans le domaine de l’entrepreneuriat des jeunes, notamment dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Elle a pour objectifs de promouvoir l’emploi des jeunes et d’encourager les porteurs de projets à créer leurs propres entreprises. Elle s’inscrit dans le cadre de la stratégie Génération Green qui vise la création d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs dans le domaine agricole et agroalimentaire.

La sixième convention cadre signée concerne la réalisation des travaux de la première tranche du programme d'aménagement et d'entretien des pistes agricoles dans la province de Sidi Kacem.

Le ministre, ajoute la même source, a pris connaissance de l’avancement du programme des projets de l’agriculture solidaire 2020-2030 au niveau de la province de Sidi Kacem. D’un montant de 110 millions de dirhams, le programme cible 17 communes territoriales au profit de plus de 7.350 bénéficiaires.

Il porte sur la plantation de 3.700 hectares en arbres fruitiers et l’adoption du semis direct sur une superficie de 13.100 hectares. Le programme permettra l'amélioration des revenus des petits agriculteurs, la relance des opportunités d'emploi pour les jeunes, l'intégration des femmes rurales et la création de 468.000 journées de travail.

A cette occasion, Mohammed Sadiki a présidé le lancement d’un projet d’agriculture solidaire au niveau de la commune territoriale de Bab Tiouka. Il porte sur la plantation d'oliviers sur une superficie de 320 hectares, le développement du semis direct sur une superficie de 700 hectares à travers l'acquisition de semoirs et autres équipements, la mise en place d'ateliers de valorisation des olives et du couscous au profit de femmes rurales, ainsi que l’appui technique et l’encadrement.

Le coût du projet s’élève à 9 millions de dirhams au profit de 490 bénéficiaires. Il permettra la création d'environ 44.000 journées de travail.

Par Ahmed Echakoury
Le 08/12/2022 à 08h47