Relance: l’économie européenne reprend du poil de la bête

Le bâtiment de la Commission de l'Union européenne à Bruxelles. . DR

Revue de presseKiosque360. La machine économique retrouve peu à peu son rythme normal dans l’Union Européenne. En effet, les derniers indicateurs de la direction des statistiques de la Commission européenne dévoilés le mardi 17 août indiquent que le produit intérieur brut PIB de la zone euro a bondi de 2% au cours du deuxième trimestre.

Le 17/08/2021 à 20h54

L'économie européenne commence-t-elle à voir le bout du tunnel ? S’interroge Latribune.fr,  dans l’une de ses publications du 17 août. Le journal français, qui revient sur les derniers indicateurs de la direction statistique de la Commission européenne dévoilés le mardi 17 août, indique que le produit intérieur brut PIB de la zone euro a bondi de 2% au cours du deuxième trimestre.

Soulignons qu’à l'échelle de l'Union européenne, l'activité a progréssé de 1,9% sur la même période. Latribune.fr fait remarquer qu’entre janvier et mars, la croissance avait reculé de 0,3% en zone euro et 0,1% dans l'UE à 27. «Ce n'est pas une surprise. Il n'y pas eu de révision de croissance trimestrielle de la part d'Eurostat. C'est un bon signe. Le deuxième trimestre n'avait pas très bien commencé. Il y avait encore des confinements. Au premier trimestre, il y avait encore quelques pays avec des confinements très stricts . C'est le cas en Allemagne et aux Pays Bas par exemple. L'activité économique a repris assez rapidement», explique Charlotte de Montpellier, économiste chez ING interrogée par La Tribune.fr . Elle poursuit en soulignant que la demande est revenue rapidement et que cela constitue une bonne performance pour la zone euro. Force est de noter qu’après deux trimestres consécutifs en repli, l'activité repasse en territoire positif.

Pour Charlotte de Montpellier, la vaccination a permis ces chiffres de croissance et le retour de la confiance devrait favoriser la demande. Cependant, en dépit de ces signaux favorables, Latribune.fr souligne que la progression du variant Delta dans les chaînes de contamination a obligé une fois de plus de nombreux Etats à prendre de nouvelles mesures prophylactiques et que pour les pays dépendant du tourisme international, la saison estivale s'annonce en demi-teinte.

De même, certains Etats ont dû mettre en place des contrôles renforcés et des pass sanitaires à l'instar de la France limitant l'accès à certains lieux publics. En ce qui concerne l’emploi, les indicateurs passent également au vert, note le journal, qui précise que le nombre de personnes ayant un emploi a augmenté de 0,5% au cours du second trimestre dans la zone euro et de 0,6% dans l'Union européenne.

Il est à préciser que la mise en place du chômage partiel a permis de limiter les destructions d'emplois dans un grand nombre de pays. Latribune.fr indique aussi que la moindre prise en charge de l'activité partielle par les Etats et la collectivité pourrait cependant faire des dégâts dans les semaines à venir si l'économie européenne ne repart pas assez vite. «Il semble que les politiques de soutien de l'emploi vont diminuer progressivement. Le risque de rattrapage des effets de la récession sur l'emploi est limité avec la hausse de l'emploi au deuxième trimestre. L'emploi va permettre de soutenir la demande et donc l'activité», conclut Charlotte de Montpellier. 

Par Ismail Benbaba
Le 17/08/2021 à 20h54