Port de Casablanca: les contraintes de l’obsolescence

Le port de Casablanca. . DR

Revue de presseKiosque360. Le port de Casablanca a accueilli, non sans mal, des tours mesurant 10 sur 9,8 mètres pour Maaden, l’usine du géant saoudien de l’acide sulfurique. Or, le portail du port ne mesure que 9 m.

Le 18/10/2021 à 22h24

C’est avec beaucoup de mal que le port de Casablanca a réceptionné un convoi très spécial. Dans son édition du jour, L’Economiste annonce que les installations du port ont montré leurs limites. Il précise ainsi que Prominox, qui vient d’achever la construction de trois équipements de process, soit des citernes géantes destinées à Maaden, une usine de fabrication d’acide sulfurique en Arabie saoudite, a souffert pour les faire acheminer.

Les dispositifs ont été acheminés par gros camions avec un convoi de police et interdiction de circulation tout au long du trajet jusqu’au port de Casablanca. Or, en raison de contraintes spécifiques, le quotidien indique que le convoi a dû faire le détour par Mohammadia. A cela s’ajoute le fait que les équipements font 10 mètres de largeur contre 9,8 mètres de hauteur, alors que la porte d’entrée du port mesure à peine 9 mètres.

Face à cette contrainte aucune solution n’a pour le moment été trouvée, souligne le journal qui avance deux solutions: soit casser le portail pour permettre de passage du convoi, soit faire appel à des grues géantes. Sauf que cette dernière solution est, selon L’Economiste, contraignante, avant tout en raison d’une indisponibilité et d’un coût exorbitant (700.000 DH). Le quotidien affirme que ce prix est bien plus élevé que celui que dépenserait l’Agence des ports pour refaire le portail du port de Casablanca.

Le journal soutient que Prominox n’en est pas à son premier convoi. Il rappelle qu’elle a déjà livré des équipements d’une envergure moindre partout dans le monde (Australie, Italie, Russie, France, Niger…). Et d'ajouter que les trois commandes de Maaden ont nécessité 3 mois de travail. Elles devront être livrées en Arabie saoudite où elles seront déchargées par une grue acheminée depuis les Emirats Arabes Unis. 

Par Rachid Al Arbi
Le 18/10/2021 à 22h24