Marché des capitaux: les entreprises toujours réticentes à communiquer la rémunération de leurs dirigeants

Photo d'illustration. . DR

Indépendance, représentativité des femmes, rémunération des dirigeants... Malgré les efforts de l’AMMC pour améliorer la transparence et la confiance dans le marché des capitaux, un manque de communication reste à déplorer de la part des entreprises, à ce jour. Le point sur l’évolution des pratiques de gouvernance des entreprises.

Le 15/07/2022 à 14h36

Le cabinet de conseil Ofinance a présenté ce jeudi 14 juillet 2022, son deuxième panorama annuel de pratiques de gouvernance des sociétés faisant appel public à l’épargne. L’occasion de dresser le portrait des acteurs du marché des capitaux au Maroc et faire le point sur les pratiques qui restent à améliorer pour garantir la transparence et la conformité aux standards internationaux. 

Cette étude qui a concerné 92 émetteurs faisant appel public à l’épargne révèle ainsi une réticence vis-à-vis de la communication autour de la rémunération des dirigeants. Seuls 46% des entreprises en 2021 ont communiqué les montants exacts des rémunérations de leurs dirigeants.

Les émetteurs communiquent un peu plus sur la rémunération des administrateurs. En 2021 près de 64% des émetteurs ont dévoilé le montant de la rémunération de ces derniers qui s'élève en moyenne à 185.000 dirhams.

Deux années après l'entrée en vigueur de l'obligation de nomination des administrateurs indépendants, pour éviter notamment les situations de conflits d’intérêts, l’étude d’Ofinance fait ressortir que 15 émetteurs n'ont toujours pas finalisé le processus de recrutement d’administrateurs indépendants. Au total 158 administrateurs indépendants ont été nommés à ce jour, toutes entreprises confondues. 

Néanmoins un progrès significatif a été enregistré ces dernières années au niveau de la représentation des femmes dans les conseils d’administration. Ainsi, le nombre de femmes administratrices a atteint 165, soit 20% du nombre total des administrateurs siégeant dans les conseils d'administration des émetteurs.

Les administrateurs indépendants sont quant à eux représentés par 35% de femmes. La présidence des conseils est cependant assurée de manière prépondérante par des hommes, seulement 7 conseils d'administration sont présidés par des femmes, soit 8% des sièges de présidence étudiés. 

Par Safae Hadri
Le 15/07/2022 à 14h36