Maintenance d’avions militaires: le Maroc met les bouchées doubles pour la mise en place de l'écosystème

Avions de chasse acquis par les Forces Royales Air.  . DR

Revue de presseKiosque360. Le Maroc travaille d’arrache-pied pour mettre en place un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Dans cette perspective, le Maroc a conclu un accord avec le groupe Sabena. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 19/09/2022 à 18h35

L’industrie militaire déploie ses ailes au Maroc et à l’étranger et les autorités marocaines accélèrent la mise en place d’un écosystème local, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour. «De nouveaux détails ont été publiés concernant le grand projet de création d’un chantier de maintenance des aéronefs militaires au Maroc. Ainsi, l’Etat marocain vient d’autoriser la création d’une nouvelle entité par MedZ », nous apprend le quotidien. La même source indique que la nouvelle entité a été baptisée Maintenance Aéronautique Asset (MAA) et que MedZ a également été autorisée à participer au capital de la société Maintenance Aero Maroc (MAM).

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle. Aujourd’hui Le Maroc rappelle que l’Etat marocain et Sabena Aérospatial ingénierie S.A, du groupe Blueberry, ont conclu un accord pour la mise en œuvre d’un partenariat stratégique afin de fournir des services de maintenance, de réparation et de renouvellement d’aéronefs au profit de la Royal Force Air et d’autres clients, et d'assurer le renforcement de l’industrie aéronautique au Maroc, ainsi que la mise en place d’un centre spécialisé dans ce domaine. Dans le détail, l’activité principale de la société créée et dénommée MAA consiste en l’acquisition de biens immobiliers et la construction de toutes les infrastructures et bâtiments pour la première phase du projet.

De même, la société MedZ contribuera au capital de cette dernière aux côtés de la société belge SNAE, respectivement à hauteur de 90% et 10%. «D’autre part, l’objet principal de la société dénommée MAM, dans laquelle MedZ apportera 10% de son capital, est l’entretien d’aéronefs au Maroc et à l’étranger. Elle louera également les infrastructures auprès de la société MAA. Au début de l’année 2022, ALM révélait que le Maroc comptait se lancer dans la maintenance des avions militaires», explique-t-on. Soulignons que le projet a fait l’objet d’un accord signé entre les parties concernées, en présence du ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi.

«Cet accord prévoit la construction d’un centre de maintenance, de réparation et de mise à niveau des aéronefs militaires, dont les avions de chasse et les hélicoptères des plateformes de Lockheed Martin. Ce centre sera érigé sur une superficie de 15.000 m² à l’aéroport de Benslimane. Plus de 300 emplois seront créés grâce à ce projet», conclut Aujourd’hui Le Maroc.

Par Ismail Benbaba
Le 19/09/2022 à 18h35