Importations industrielles: une société agréée pour réaliser les contrôles de conformité

Zone de déchargements de produits industriels. . DR

La société Analysis and control laboratory (ACLAB) a reçu l’agrément du ministère de l’Industrie pour contrôler la conformité de certains produits industriels importés par le Maroc, notamment ceux de la branche textile et habillement.

Le 07/09/2021 à 13h57

Le ministère de l’Industrie poursuit ses efforts pour muscler le système de contrôle des produits industriels à l’importation, qui vise à lutter contre la fraude, en s’assurant de la conformité des produits aux critères de la sécurité du consommateur.

Le département dirigé par Moulay Hafid Elalamy (MHE) vient ainsi d’accorder un agrément à la société Analysis and control laboratory (ACLAB) qui sera en charge d’évaluer la conformité de certains produits industriels importés par le Maroc. L’agrément délivré a fait l’objet d’une publication au dernier numéro du Bulletin officiel (n°7017).

Basée dans la zone industrielle de Mohammedia, la société ACLAB sera en charge, pour une période de 5 ans, de l’évaluation de la conformité des familles de produits importés suivantes: textile et habillement, ustensiles de cuisine et vaisselle en céramique et vitrocéramique en contact avec les denrées alimentaires, couches pour bébé et matériel d'entretien.

Le nouveau système de contrôle des produits industriels à l’importation est entrée en vigueur en juin 2020. Il vise à éviter que des produits aux standards de qualité et de sécurité médiocres ou des produits présentant un risque pour le consommateur et l’environnement, se retrouvent sur le territoire marocain, et ce, tout en réduisant les délais d'importation.

Face aux réticences de certains importateurs, qui ont remis en cause l’utilité de ce système, MHE s’est montré inflexible: «je suis en guerre contre la camelote qui entre au Maroc. La santé et la sécurité de nos concitoyens ne sont pas négociables», avait-il déclaré le 29 juin dernier, devant les membres de la commission des secteurs productifs au Parlement.

Par Amine El Kadiri
Le 07/09/2021 à 13h57