Hausse de 2 milliards de dirhams de la dette extérieure publique au troisième trimestre 2021

DR

Revue de presseKiosque360. Au troisième trimestre 2021, l'encours de la dette extérieure publique s'est établi à 376,5 milliards de dirhams, soit 2 milliards supplémentaires comparé au trimestre précédent, selon la Direction du Trésor et des Finances extérieures. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 05/01/2022 à 20h06

L’encours de la dette extérieure publique est en hausse. D’après les dernières statistiques de la dette extérieure publique établie à fin septembre 2021 par la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), il a atteint les 376,5 milliards de dirhams au troisième trimestre, soit une augmentation de 2 milliards de dirhams par rapport au niveau atteint à fin juin 2021, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 6 janvier. 

Dans le détail, les créanciers multilatéraux détiennent 49,1% de cet encours, le Marché financier international (MFI) et les banques commerciales 28,3% et les créanciers bilatéraux 22,6%, dont 15,7% de part des pays de l’Union européenne et 2,7% des pays arabes.

La DTFE décortique également le type d’emprunteurs. Ainsi, 53,4% de la dette revient au Trésor, s’élèvant à 201 milliards de dirhams au troisième trimestre et provenant à hauteur de 52,2% des créanciers multilatéraux, de 35% du marché financier international et de 12,8% des créanciers bilatéraux, précise le journal.

45,6% de la dette extérieure publique est capté par les emprunteurs publics, l’endettement des établissements et entreprises publics se situant à 175,5 milliards de dirhams au troisième trimestre 2021.

La DTFE indique également que les tirages sur emprunts extérieurs publics se sont élevés à 34,3 milliards de dirhams à fin septembre 2021, dont 14,2 milliards mobilisés par le Trésor pour financer à hauteur de 9,2 milliards de dirhams les appuis aux réformes, de 3,8 milliards de dirhams les mesures d’atténuation des impacts de la pandémie de Covid-19 et de 1,2 milliard de dirhams les projets du budget.

Autre indication: 75% de la dette extérieure publique est à taux fixe contre 25% à taux variable. Et par devise, 59,3% de cette dette ressort en euro, 31,5% en dollar et 2,7% en yen japonais. 

Par Fayçal Ismaili
Le 05/01/2022 à 20h06