Fabrication du vaccin Sputnik V au Maroc: coup de bluff ou tentative de pression?

DR

Dans une déclaration pour Le360, le fondateur du laboratoire marocain Galenica, qui détient un contrat d’exclusivité pour la fabrication et la commercialisation du vaccin Sputnik au Maroc, affirme que le ministère de la Santé n’a toujours pas accordé son feu vert pour l’enregistrement et la mise sur le marché du vaccin russe.

Le 21/10/2021 à 13h09

Dans une déclaration à Sputnik News, Artyom Tsinamdzgvrishvili, chef de la mission commerciale de Moscou, a laissé entendre qu’un laboratoire marocain avait l’intention de produire et de distribuer le vaccin russe Sputnik V contre le coronavirus.

"En raison de la grande efficacité du vaccin russe, la partie marocaine, désormais représentée par des entreprises privées, montre un grand intérêt pour l'importation et la fabrication de Sputnik V", a-t-il ajouté.

Le360 a voulu vérifier les propos du responsable russe et a découvert que ce n'était là qu'un coup du bluff. Abdelghani El Guermai, président fondateur de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP) et des laboratoires Galenica, a en effet confié qu’à ce jour, les autorités marocaines n’ont toujours pas accordé leur autorisation de mise sur le marché de ce vaccin russe.

«Galenica avait signé un contrat exclusif avec le laboratoire Gamaleïa, où le vaccin russe Sputnik V est fabriqué. Dans un premier temps, il était question juste d’importer le vaccin avant d’enchaîner, dans une deuxième phase, avec la production pour le compte du marché marocain et celui africain», a expliqué Abdelghani El Guermai.

«Tant que le vaccin russe n’est pas encore enregistré et en l’absence d’une Autorisation de mise sur le marché, nous ne pouvons ni produire ni importer le vaccin», a poursuivi celui qui était par le passé le directeur de la pharmacie au ministère de la Santé.

Pour l’heure, la commission consultative d’enregistrement du vaccin contre le Covid a autorisé la mise sur le marché des vaccins fabriqués par le Chinois Sinopharm, le Britannico-suédois AstraZeneca et l’Américain Pfizer.

Tout en regrettant n’avoir pas pu contribuer à l’approvisionnement du Maroc en vaccins, le fondateur des laboratoires Galenica a tenu à rendre hommage au ministère de l’Intérieur et celui de la Santé pour les avancées réalisées par le Maroc dans le domaine de la vaccination.

Galenica n’est pas le seul laboratoire marocain à avoir des liens avec le fabricant russe. Le laboratoire Pharma 5, qui dispose d’un accord ferme avec le Fonds d’investissement direct russe, avait lui aussi l’intention d’importer jusqu’à 10 millions de doses du vaccin Sputnik, et ce, uniquement pour le premier semestre 2020. Seulement voilà, indique une source au ministère de la Santé, Pharma 5 a dû rapidement revoir sa décision, après avoir constaté l’incapacité des Russes d’honorer leurs engagements. D'ailleurs, plusieurs pays à travers le monde se plaignent d'avoir été déçus par des promesses non tenues et des retards dans la livraison du vaccin russe.

Par Wadie El Mouden
Le 21/10/2021 à 13h09