Endettement: Bank Al-Maghrib dresse le profil des Marocains qui recourent le plus au crédit

Photo d'illustration. . DR

L’encours des crédits à la consommation a augmenté de 5,3% à fin 2021 et la production de crédits à l’habitat s’est redressée de 20,1%, selon les dernières données communiquées par Bank Al-Maghrib. Quels sont alors les profils qui recourent le plus à l’endettement?

Le 26/07/2022 à 15h33

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des bénéficiaires des crédits à la consommation et des crédits à l’habitat selon les critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence. De la présentation du 18ème rapport annuel sur la supervision bancaire à Casablanca, il ressort que les personnes ayant le plus recours au crédit à la consommation sont les salariés du privé (48%), suivis des fonctionnaires (33%), tandis que le reste est réparti parmi les retraités (7%), les artisans et commerçants (6%) et les professions libérales (6%).

Par revenu, les personnes disposant d’un revenu inférieur à 4.000 dirhams représentent près de 36% des dossiers de crédit à la consommation, contre 22% pour celles avec un revenu compris entre 4.000 et 6.000 dirhams et celles ayant un revenu supérieur à 10.000 dirhams. Les personnes ayant un revenu compris entre 6.000 et 10.000 dirhams représentent 20% des dossiers de crédit à la consommation. 

© Copyright : Le360

Selon l’âge, les bénéficiaires de plus de 50 ans sont ceux qui recourent le plus au crédit à la consommation (40%), suivis des personnes âgées entre 30 et 39 ans (26%), puis celles âgées entre 40 à 49 ans (25%) et enfin celles ayant moins de 30 ans (9%). 

Pour ce qui est de la localisation géographique, les bénéficiaires des crédits à la consommation sont concentrés notamment au niveau des agglomérations urbaines de Casablanca (28%) et Rabat (20%).

D’après ces données, le profil type d’un Marocain recourant au crédit à la consommation serait celui d’un salarié, habitant à Casablanca, ayant plus de 50 ans avec un revenu inférieur à 4.000 dirhams.

Les emprunteurs du crédit à l’habitatPour ce qui est du crédit à l’habitat, l’analyse de Bank Al-Maghrib fait ressortir que les salariés du privés sont les premiers bénéficiaires de ce type de crédit (43%), suivis des fonctionnaires (37%). Les artisans-commerçants et les professions libérales représentent respectivement 7% et 12%.

En termes de revenu, les premiers bénéficiaires du crédit à l’habitat disposent d’un revenu mensuel supérieur à 10.000 dirhams (32%), contre 29% pour ceux avec un revenu inférieur à 4.000 dirhams, 22% pour ceux ayant un revenu compris entre à 4.000 et 6.000 dirhams, et 17% pour les personnes ayant un revenu compris entre 6.000 et 10.000 dirhams.

© Copyright : Le360

Selon le critère de l’âge, les personnes âgées de plus de 40 ans ont concentré près de 63% du nombre total des dossiers, contre 30% pour les personnes âgées entre 30 et 40 ans. Les personnes de moins de 30 ans représentent 7%.

Selon la répartition géographique, près de 37% des bénéficiaires des crédits à l’habitat sont situés dans la région de Casablanca-Settat, suivie de la région de Rabat-Salé-Kenitra avec 18% des emprunteurs.

Le profil type d’un Marocain contractant un crédit à l’habitat serait donc celui d’un salarié, habitant Casablanca, ayant entre 40 et 49 ans et disposant d’un revenu supérieur à 10.000 dirhams. 

Par Safae Hadri
Le 26/07/2022 à 15h33