En baisse, les capitaux étrangers s’élèvent à 186,34 milliards de dirhams en 2020

DR

Revue de presseKiosque360. En une année, les capitaux étrangers ont enregistré une baisse de 6,9%, passant de 200 milliards de dirhams en 2019 à 186,34 milliards de dirhams en 2020. C’est ce que révèle le dernier rapport de l’AMMC, qui note toutefois que la part de la capitalisation détenue par les investisseurs étrangers est quasiment la même.

Le 27/06/2021 à 18h39

Alors que les capitaux étrangers ont enregistré une baisse de 6,9% en 2020 -ils sont passés de 200 milliards de dirhams à 186,34 milliards de dirhams-, la part de la capitalisation détenue par les investisseurs étrangers est restée à un niveau quasiment inchangé, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 28 juin, se référant ainsi au dernier rapport de l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) portant sur l’investissement étranger en instruments financiers. En effet, la part de la capitalisation détenue par les investisseurs étrangers s’élève à 31,85% contre 31,94% une année plus tôt.

L’AMMC explique que la diminution de la capitalisation boursière des étrangers est due à la dépréciation des prix des actions cotées composant les portefeuilles des investisseurs étrangers, comme le souligne le journal, précisant qu’elle est ainsi fortement corrélée à la baisse de 7,27% du Masi.

Sur une cinquantaine de sociétés cotées, l’investissement étranger représente moins de 25% de la capitalisation boursière: moins de 10% pour 45 d’entre elles, entre 25 à 50% pour 10 entreprises cotées, entre 50% à 75% pour 7 sociétés cotées, et plus de 75% pour 9 entreprises cotées. 

Le journal dévoile également que les personnes morales étrangères non-résidentes détiennent 99,07% des investissements engagés en actions cotées. «Les investisseurs d’Europe et du Moyen-Orient ont représenté 96% de l’investissement global des étrangers, ce qui équivaut à plus de 30% de la capitalisation boursière», fait savoir l’AMMC, ajoutant au passage que la valeur de leurs placements est de l’ordre de 179 milliards de dirhams à fin 2020. 

Par Fayçal Ismaili
Le 27/06/2021 à 18h39