Diapo. Des MRE choyés à Abidjan: un "guichet unique mobile" et le premier forum des compétences marocaines en Afrique

DiaporamaLe Maroc a organisé, dimanche 14 mars 2021, à Abidjan, le premier forum des compétences marocaines établies en Afrique auquel ont notamment participé Nezha El Ouafi, ministre chargée des Marocains résidant à l'étranger et l'ambassadeur du Royaume en Côte d'Ivoire, Abdelmalek Kettani. La veille, un "guichet unique mobile" avait été instauré...

Le 14/03/2021 à 19h21

DR

Alors que la communauté marocaine installée dans les pays d'Afrique est estimée à 120.000 personnes, dont 11.000 vivent en Côte d'Ivoire, l’organisation de la première édition du Forum des compétences marocaines en Afrique, à Abidjan, dimanche 14 mars 2021, a permis de contribuer à la mobilisation du gouvernement envers cette importante communauté établie dans divers pays du continent. 

Parmi les nombreuses actions de coopération mises en œuvre pour mobiliser les compétences marocaines à l’étranger, Nezha El Ouafi, qui s'est rendue dans cette grande ville ivoirienne, a cité «la création de réseaux de compétences au niveau géographique (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Suisse) et thématiques (réseau des compétences médicales MRE, réseau des dirigeantes et chefs d’entreprises MRE, réseau des Avocats MRE)».

Selon Nezha El Ouafi, les MRE sont au nombre de plus de 5 millions de personnes, établis dans plus de 100 pays à travers le monde.

«Il s'agit d'une communauté grandissante, hétérogène et dynamique, qui demande une action publique rénovée et efficace, permettant d’apporter des réponses concrètes à leurs besoins multiples, de renforcer leurs liens socio-culturels avec leur pays d’origine, et de les mobiliser pour contribuer au développement du Maroc», a-t-elle estimé.

La veille, samedi 13 mars 2021, Abidjan avait abrité le premier «guichet unique mobile pour les MRE». Cette initiative, première du genre à se tenir dans un pays d'Afrique, a permis d'offrir, en un seul lieu, les services des ministères de l'Intérieur, de la Justice ainsi que les représentants de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), de l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANFCC), de la Direction générale des impôts (DGI) de la Caisse centrale de garantie (CCG), de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) et de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Un projet amené à se développer, qui s'inscrit, selon la ministre, dans la lignée d'une «politique de proximité mise en place pour répondre aux besoins des Marocains du monde, notamment en ce qui concerne l'amélioration des services administratifs mis à leur disposition».

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 14/03/2021 à 19h21