Département de l’Eau: la feuille de route 2022 dévoilée

Le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, répondant à une question orale à la Chambre des représentants.

Le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, répondant à une question orale à la Chambre des représentants. . MAP

Revue de presseKiosque360. Nizar Baraka, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, a dévoilé la liste des projets prévus en 2022. Les détails.

Le 02/11/2021 à 19h09

Devant la Chambre des représentants, Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, a dévoilé sa feuille de route pour 2022. Un plan qui s’inscrit dans la continuité du Programme national pour l’approvisionnement en eau potable et irrigation (PNAEPI 2020- 2027), rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 3 novembre.

En 2022, il sera ainsi question de poursuivre la politique des grands barrages à travers l’achèvement de la construction de plusieurs barrages (Agdez dans la province de Zagora, Tiddas dans la province de Khemisset, Sakia El Hamra à Laâyoune) et le coup d’envoi des travaux de surélévation du barrage d’Imfout (province de Settat), de construction du barrage d’Oued Lakhdar (province d’Azilal), du barrage de Taghzirt (province de Béni Mellal), du barrage de Kheng Grou (province de Figuig) et du barrage de Tamri (province d’Agadir).

Le département de tutelle prévoit également de lancer divers appels d’offres pour des travaux de deux grands barrages dont celui de Ribat El Khair dans la région de Fès-Meknès et la surélévation du barrage Ibn Battuta dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceim). Est prévue, de même, une nouvelle génération de projets relatifs aux petits barrages et lacs collinaires.

Concernant le dessalement de l’eau de mer, Nizar Baraka compte à la fois sur l’achèvement des études du projet d’une usine à Casablanca et sur le lancement des études relatives à la réalisation d’une nouvelle station de dessalement dans la ville de Safi, comme le relaie le journal.

Dans la feuille de route du département de tutelle, 34 nappes phréatiques seront aussi sujettes à des contrats de gestion. Outre l’achèvement des travaux de 13 projets de protection contre les inondations et la poursuite des travaux de 8 autres, d’autres projets suivront, promet le ministre.

Par Fayçal Ismaili
Le 02/11/2021 à 19h09