Crédits bancaires: accélération du rythme de progression à fin juillet

Siège de Bank Al-Maghrib à Rabat.

Siège de Bank Al-Maghrib à Rabat. . DR

Revue de presseKiosque360. La croissance du crédit bancaire alloué au secteur non financier a enregistré une accélération en juillet 2022, passant, en glissement annuel, de 3,9 à 4,6%, indiquent les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 31/08/2022 à 20h21

Dans ses dernières statistiques, Bank Al-Maghrib (BAM) observe une accélération du rythme de croissance du crédit bancaire alloué au secteur non financier. En effet, il est passé en glissement annuel de 3,9% à 4,6% au septième mois de l’année, affichant un encours de 881,73 milliards de dirhams, soit +39,13 milliards par rapport à la même période de l’an dernier, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition du jeudi 1er septembre. Les hausses concernent aussi les prêts alloués aux ménages à hauteur de 3,6%, s’établissant à 377,34 milliards de dirhams, soit une progression de 13,12 milliards de dirhams comparé à la même période de l’année précédente. Elles concernent également les crédits alloués aux sociétés non financières privées à 7,3%, se situant à 435,12 milliards de dirhams, soit une amélioration 29,73 milliards de dirhams. Se référant à la note de BAM, le journal nous apprend que l’encours global des crédits bancaires s’est affermi de 48,20 milliards de dirhams pour atteindre 1.011,14 milliards de dirhams à fin juillet 2022, représentant ainsi un rythme de progression de 5% en glissement annuel. A fin juillet 2022, les crédits immobiliers enregistrent une hausse de 2,3%, ressortant à 296,37 milliards de dirhams. Parmi eux, les crédits à l’habitat enregistrent une amélioration de 2,6%, soit un encours additionnel avoisinant les 6 milliards de dirhams pour se situer à 236,48 milliards de dirhams. Les crédits à l’équipement ont connu, quant à eux, une baisse de 2,1%, approchant les 173,24 milliards de dirhams. Les crédits à la consommation affichent un rythme de progression de 2,8%, atteignant 57,24 milliards de dirhams à fin juillet. BAM s’arrête également sur les créances en souffrance: 88,85 milliards de dirhams à fin juillet, suite à une hausse de 5,35 milliards de dirhams, leur taux de progression annuelle passant ainsi de 4,8% en juin à 6,4%.

Par Fayçal Ismaili
Le 31/08/2022 à 20h21