Banques: la collecte des dépôts en hausse de 5,1% durant les onze premiers mois de 2022

DR

Revue de presseKiosque360. La collecte des dépôts bancaires poursuit sa belle dynamique. Durant les onze premiers mois de l’année 2022, ces dépôts ont enregistré une progression de 5,1%. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 03/01/2023 à 22h10

Dans sa livraison du 4 janvier, Aujourd’hui Le Maroc s’intéresse aux performances du secteur bancaire. Le quotidien rapporte ainsi que la collecte des dépôts auprès des banques s’est hissée à 1.099 milliard de dirhams marquant une croissance de 5,1%. Selon Bank Al-Maghrib, il y a eu une progression de 5,5% des dépôts des ménages, soit 811,8 milliards de dirhams dont 195,6 milliards détenus par les Marocains du Monde. Concernant les dépôts des entreprises, ces derniers ont enregistré un redressement de 9,8%, soit une collecte de 182,2 milliards de dirhams.

Aujourd’hui Le Maroc fait aussi remarquer que durant les 11 premiers mois de 2022, l’encours du crédit bancaire a atteint 1.024,1 milliards de dirhams, en hausse de 5,9% par rapport à la même période de 2021. Il faut signaler que les agents financiers en détiennent 898,3 milliards de dirhams, en amélioration de 6,1% comparé à la même période de l’année dernière. L’essentiel de cet encours est capté par les entreprises non financières privées, soit un encours de 439,7 milliards de dirhams, en hausse de 9,3%.

S’agissant les facilités de trésorerie, celles-ci ont progressé de 13,9% représentant un encours de 216,1 milliards de dirhams à fin novembre, et les crédits à l’équipement se sont pour leur part consolidés de 3,1% atteignant durant ladite période un encours de 104,8 milliards de dirhams.

De leur côté, les crédits immobiliers se sont contractés de 3,3% en glissement annuel revenant ainsi à 50,2 milliards de dirhams. Quant aux créances en souffrance, elles ont augmenté de 10,1% comparé à une année plus tôt se situant à fin novembre autour de 51,7 milliards de dirhams. «Les prêts accordés aux entreprises publiques ont fléchi de 1,5%, soit un encours de 51,5 milliards de dirhams au titre des onze premiers mois de l’année 2022. Pour ce qui est des crédits accordés aux agents financiers, ils ressortent à 125,8 milliards de dirhams à fin novembre marquant ainsi une hausse de l’ordre de 4,9% comparé à la même période de l’année passée», note le quotidien.

Enfin, les crédits contractés par les ménages se sont établis à près de 379,7 milliards de dirhams marquant ainsi une progression de 3,8% en glissement annuel. Cette évolution recouvre un accroissement de 2,9% des prêts à l’habitat.

Par Ismail Benbaba
Le 03/01/2023 à 22h10