Banque qatarie de développement: une étude pour relever les opportunités d’investissement au Maroc

Les drapeaux du Maroc et du Qatar. . Le360 (photomontage)

Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Qatar continuent leur courbe ascendante, et les deux pays sont résolus à renforcer davantage leurs liens économiques. A cet effet, la Banque qatarie de développement a commandé une étude du marché marocain afin de relever les opportunités d’investissement et les secteurs porteurs au Royaume.

Le 05/10/2022 à 08h32

Dix-sept entreprises qataries se sont réunies mardi 4 octobre 2022 à Casablanca dans le cadre des rencontres bilatérales avec des sociétés marocaines. L'objectif est d’explorer les opportunités d’investissement au Maroc, ainsi que les moyens de donner un nouvel élan à la coopération économique entre le Royaume et le Qatar.

«Les économies des deux pays ont connu au cours des deux décennies une évolution et une diversification importantes. Cela crée de nombreuses opportunités pour renforcer les échanges commerciaux et les investissements dans un certain nombre de secteurs», a souligné Mourad Bennis, directeur à la société Roland Berger.

C'est dans cette perspective que l'Agence qatarie pour le développement et la promotion des exportations (Tasdeer), relevant de la Banque qatarie de développement, a chargé la société Roland Berger de réaliser une étude du marché marocain. L’objectif de cette étude, qui a duré 6 mois, était de déterminer les secteurs porteurs qui offrent les meilleures opportunités d’investissement et qui permettraient de booster les échanges commerciaux entre les deux pays, a fait savoir Mourad Bennis. 

S'agissant de la méthodologie choisie par le cabinet d'étude, le directeur a précisé qu'«une approche analytique tenant compte des différents aspects quantitatifs et qualitatifs a été adoptée pour définir les besoins du marché marocain local, ainsi que les produits et services qui correspondent». 

Pour sa part, le directeur exécutif de l'Agence qatarie de développement et de promotion des exportations (Tasdeer), Hamad Salem Mejegheer, a assuré que tous les indicateurs sont «prometteurs» et que «les échanges commerciaux entre les deux pays continueront leur dynamique positive, notamment suite à la signature de nombre de mémorandums d’entente dans le cadre des travaux de la haute commission mixte maroco-qatarie». 

Le responsable qatari a ainsi mis en lumière l’évolution enregistrée par les échanges commerciaux entre le Maroc et le Qatar au cours des cinq dernières années. En effet, la valeur de ces échanges est passée de 990,8 millions de dirhams en 2017 à 2,26 milliards de dirhams en 2021, soit une augmentation de 130%.

Quant aux exportations qataries vers le Maroc, celles-ci ont augmenté de 495,5 millions de dirhams en 2017 à 1,5 milliards de dirhams en 2021, a également rappelé Hamad Salem Mejegheer.

Le 05/10/2022 à 08h32