Après une année dans le rouge, comment les principales places boursières africaines ont-elles clôturé 2021?

Photo d'illustration. . DR

Après une année 2020 difficile à cause des effets de la crise sanitaire sur l’activité économique au niveau mondial, les principales places boursières en Afrique ont réussi à sortir la tête de l'eau en 2021. Retour sur les différentes performances boursières sur le continent africain.

Le 06/01/2022 à 09h08

Les indicateurs sont enfin dans le vert. Après une contre-performance de -7,27% en 2020, le Masi, indice phare de la Bourse de Casablanca, a fortement rebondi en 2021 et termine l’année sur une croissance de 18,35% à 13.358,32 points, propulsant la capitalisation boursière de la place casablancaise à plus de 690 milliards de dirhams (65,71 milliards d'euros).

Du côté des voisins tunisiens, la Bourse de Tunis a clôturé l'année 2021 sur une note positive de 2,34% mettant fin à deux années consécutives de baisse, de -3,33% en 2020 et -2,06% en 2019. La capitalisation boursière du marché a enregistré une légère hausse de 0,74% soit 170 millions de dinars, pour s'établir à 23,26 milliards de dinars (7,14 milliards d'euros).

En Egypte, la bourse du Caire a enregistré une performance de 12% à fin 2021. La capitalisation boursière a atteint pas moins 731,73 milliards de livres égyptiennes (4,11 milliards d'euros) selon les dernières données disponibles, contre 653,33 milliards de livres en début de l’année.

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) qui compte les entreprises des huit pays de l’UEMOA, à savoir la côte d'ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo a grimpé de 40% en 2021. L’indice BRVM 10 a clôturé l’année en hausse de 17,29 % et le BRVM Composite de 39,15 % par rapport à 2020. La BRVM a franchi le 30 décembre 2021, le seuil des 6.000 milliards de FCFA (9,14 milliards d'euros) de capitalisation boursière.

En Zambie, la bourse de Lusaka a été le marché boursier le plus performant d'Afrique, enregistrant un gain de 93,2% en dollars. La Bourse du Ghana a terminé, quant à elle l'année, dernière en tant que deuxième marché boursier le plus performant d'Afrique. En dollars, la bourse ghanéenne a enregistré un rendement de 38,59 %. La Bourse du Malawi a enregistré pour sa part un rendement de 32,24% à fin 2021.

La bourse de Johannesburg a terminé l'année en hausse de plus de 21%, alors que la bourse du Nigéria a clôturé l'année 2021 avec un gain de 6,07 %.

© Copyright : DR

Par Safae Hadri
Le 06/01/2022 à 09h08