Société | www.le360.ma
Société

tous les articles de la rubrique Société

Vidéo. Maya, danseuse orientale et nouvelle coqueluche des mariages au Maroc

Le 20/10/2017 à 11h03

Avec sa longue chevelure, son déhanché endiablé et son sourire ravageur, Maya est la danseuse la plus en vogue du moment au Maroc. Au point qu'elle est devenue un must dans les mariages de la "high society". Sur les réseaux sociaux, la jeune femme fait également un tabac. Regardez.

Lutte contre le cancer: l'engagement de Lalla Salma salué par l'OMS

Le 20/10/2017 à 10h26

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé a salué l’engagement de la princesse Lalla Salma en matière de lutte contre le cancer.

Prévisions météo: un temps "stable" sur l'ensemble du pays

Le 20/10/2017 à 13h50

Voici les prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 20 octobre 2017, établies par la Direction de la météorologie nationale.

Tétouan: «Sexe contre bonnes notes», Acte II

Le 20/10/2017 à 00h24

Kiosque360. Une nouvelle affaire de «sexe contre bonnes notes» fait actuellement des remous à la Faculté des sciences juridiques et économiques de Tétouan. Simple rumeur ou faits avérés? C’est en tout cas un sacré coup porté à la réputation et au moral de l'ensemble des protagonistes.

Exportation de la volaille marocaine: nouvel audit européen

Le 19/10/2017 à 23h23

Kiosque360. L’Union européenne prévoit un nouvel audit en coordination avec l’ONSSA, en décembre, pour vérifier que les unités de production avicole sont conformes aux normes européennes en matière de santé et d’hygiène.

Hallucinant: des étudiants enlèvent un agent des forces de l’ordre à El Jadida

Le 19/10/2017 à 22h27

Quatre étudiants de l’Université Abouchouaïb Doukkali d’El Jadida ont été arrêtés. Ils sont soupçonnés d’avoir enlevé et séquestré un agent de police. Les détails.

Casablanca: découverte d’un laboratoire clandestin de médicaments

Le 19/10/2017 à 20h56

Kiosque360. La police judiciaire de Casablanca vient d’arrêter les gérants d’un laboratoire clandestin, sis dans le quartier Aïn Sebaâ. La circulation à grande échelle de faux médicaments, supposés traiter les maladies articulaires, a mis la puce à l’oreille des pharmaciens qui ont saisi le Parquet.