Il pleut, il meurt, c’est la fête au fossoyeur | www.le360.ma