Il vaut mieux être chanteur qu’écrivain | www.le360.ma